Maison Orsay

Cette maison située en bas des coteaux de la bièvre bénéficie d’une orientation sud dégagée. Le terrain est desservie par une impasse privée, issue de la division d’une grande parcelle occupée par une grande meulière du XIXè S. La pente nous a amené à surélever la maison par rapport à l’entrée au sud afin de placer le séjour de plain-pied avec le jardin au nord. Le jardin sud, laissé naturel, est surplombé par la maison et ses terrasses, qui forment des belvédères vers ce jardin sauvage et, au-delà, le paysage de la vallée de l’Yvette. Le jardin nord est au contraire un verger fermé par des hauts murs, plus intime, où peut se développer des activités de jeu et de jardinage.

Les contraintes du PLU nous a conduit à un volume cubique simple. Pour donner du mouvement à l’ensemble, des grandes fenêtres glissent entre les panneaux qui semblent mobiles. Le rez-de-chaussée abrite l’entrée principale, le garage, deux caves et un studio d’amis. Le rez-de-jardin comprend le séjour et une piscine couverte chauffée, la salle à manger, la cuisine et un coin bar bibliothèque. Enfin l’étage est consacrée aux pièces de nuits, un bureau et une salle de jeu. La distribution par l’escalier, très fonctionnelle, est simple et directe. Elle offre néanmoins des vues intérieures qui permettent de la situer dès l’entrée et de se situer quand on l’empreinte. Le visiteur se sent tout de suite chez lui.

L’enveloppe de cette maison « passive » est en mono-mur isolé par l’extérieur (16cm d’isolant sur les parois verticales, 25cm sur les parois horizontales). La ventilation est à « double flux » avec un puits canadien. Le poêle à bois apportera l’appoint d’hiver, la maison ne consommant en moyenne que 20 Kwh/m²/an. Les menuiseries sont en bois avec un Uw=1,2. La façade sud est équipée de larges baies vitrées pour récupérer un maximum d’énergie solaire en hiver et à mi saison. En été, les volumes en débord extérieurs évitent une surchauffe. L’inertie thermique apportée par le système d’isolation par l’extérieur doit contribuer également au confort d’été.

Publicités